Vivre ensemble

Se parler, se saluer, être solidaire quand un voisin est en difficulté, respecter l’environnement, quoi de mieux pour vivre en bon voisinage ? Parce que chacun est responsable de ses actes et de ses comportements (ainsi que de ceux de ses enfants), quelques principes simples évitent bien des problèmes.

 

La propreté dans les parties communes
Les règles sont simples :
> ne pas stocker les poubelles sur les paliers ou hors des locaux prévus à cet effet
> ne rien jeter par les fenêtres, y compris un simple mégot de cigarette. Mal éteint, il peut avoir des conséquences graves
> ne pas déposer d’ordures sauvages et d’encombrants dans les parties communes et sur les parkings, sur les balcons et terrasses
> préserver l’aspect esthétique des façades

Protection contre le bruit
Parmi les troubles répréhensibles par la loi sont le tapage diurne comme nocturne. Ainsi, les travaux momentanés de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l’aide d’outils (perceuses, raboteuses, scies mécaniques…) susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore, sont-ils tolérés :
> les jours ouvrables de 8 h 30 à 12 heures et de 14 h 30 à 19 heures
> les samedis de 9 h à 12 h et de 15 h à 18 h 30
> les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 heures
De même, chacun s’astreindra à user de ses chaîne hifi, radio, télévision, à un niveau sonore modéré.

Que faire en cas de conflit  ?
Tout d’abord, toujours commencer par en parler directement à la personne concernée pour tenter de trouver un terrain d’entente. Si la discussion s’avère difficile, prévenir dans un premier temps le gardien qui pourra intervenir ; enfin, dans un deuxième temps, alerter le service « Relations publiques » de l’OPH.
Lors de conflits entre voisins, l’Office peut jouer un rôle de médiateur en organisant une rencontre. Si le conflit perdure, les locataires devront alors se tourner vers la justice.

Que faire en cas d’incivilités, de dégradations  ?
Selon le degré de l’acte incivil, prévenir le commissariat en journée (ou le 17 la nuit), et porter plainte. Le commissariat peut organiser une rencontre avec le fauteur de troubles et lui rappeler les règles à respecter. L’Office peut aussi avertir le commissariat ou porter plainte en cas de dégradation du patrimoine.

Le code de bonne conduite
Les règles de bon voisinage sont consignées dans un code de bonne conduite remis à l’ensemble des locataires.  En signe de leur engagement à le respecter, les nouveaux arrivants le contresignent désormais au moment de la signature du bail.

Participer à la vie commune
Chaque année, des locataires organisent des moments conviviaux. Par exemple, « La Fête des Voisins » permet que les habitants d’un même escalier ou d’un même groupe d’immeubles se rencontrent et apprennent à mieux se connaître. L’Office participe à la réussite de cette fête.

Faire vivre son amicale de locataires
Parce qu’il y a plus d’idées dans deux têtes que dans une et parce que l’union fait la force, se regrouper pour s’entraider et se défendre a toujours porté ses fruits. N’hésitez pas à rejoindre votre amicale de locataires ou, s’il elle n’existe pas là où vous habitez, à être à l’initiative de sa création.