Entretenir son logement

Un habitat agréable est un habitat bien entretenu

Travaux d’entretien

Les travaux d’entretien incombant au propriétaire et aux locataires sont juridiquement encadrés. La règle de base est que chaque locataire a le devoir d’entretenir son logement le temps où il y demeure.

Les réparations

Un certain nombre de gros travaux d’entretien et de réparations incombent au propriétaire : les gros équipements, les murs, le bâti, les toitures, les ascenseurs, les espaces extérieurs….

L’entretien

Les locataires sont quant à eux
responsables de certaines réparations dites réparations locatives (voir fiche). La liste de ces réparations locatives est arrêtée par décret. Par ailleurs, les frais de remise en état des dégradations sont imputés aux locataires qui en sont responsables.

Les contrats d’entretien

L’OPH contractualise certaines prestations d’entretien qu’il assure pour le compte des locataires. Il en facture le coût réparti sur les quittances de loyer des logements concernés.

Charges communes

> ascenseur : coût de l’entretien, réparti sur l’ensemble des quittances des locataires d’un immeuble équipé de l’ascenseur concerné
> parking souterrain : coût de l’entretien des portes basculantes d’accès réparti, sur les locataires louant une place ou un box dans le parking concerné
> réseau de diffusion TV : prix réparti par logement
> interphones et digicodes : prix par logement selon que l’immeuble est pourvu d’un interphone, d’un digicode, voire des deux
> ménage des parties communes : coût calculé selon la prestation contractuelle et la configuration
du bâtiment
> espaces verts : coût en fonction des surfaces à entretenir et des types de végétaux

Charges individuelles

> location, entretien et relevé des compteurs d’eau
> chaudières ou chauffe-bains : entretien et réparation, par appareil
> robinetterie : un contrat d’entretien est mis en place si, après consultation, une large majorité des locataires en est d’accord. En découle un coût forfaitaire annuel pour les logements concernés, répercuté mensuellement sur la quittance. Par la suite, le locataire n’a plus à acquitter de facture lors des interventions
> jardins privatifs : leur entretien est à la charge du locataire qui en bénéficie

 

Quelques conseils 

Pour votre confort, l’air d’une pièce d’habitation doit être régulièrement renouvelé. L’idéal est d’aérer en grand plusieurs fois plusieurs minutes par jour. Dans tous les cas, bouches de ventilation et bouches d’extraction doivent en permanence laisser circuler l’air librement.

Les bouches d’aération situées au-dessus des fenêtres servent à appeler l’air de l’extérieur qui remplacera l’air ambiant vicié évacué par les grilles d’extraction. Une bonne circulation de l’air est donc la garantie de son renouvellement.

Au contraire, la stagnation de l’air ambiant entraîne l’accumulation du gaz carbonique de la respiration, des gaz produits par les chauffe-eau et chauffe-bains et de l’humidité. L’humidité elle-même provoque des moisissures et augmente la sensation de froid.